Mais pourquoi aimons-nous tant les chats Maine Coons ?

· MacFly, chat Maine Coon, nous parle de l'origine et des caractéristiques de sa race ·

13 avril 2018

Bonjour ami lecteur ! Si tu es déjà passé par ici, tu me connais déjà surement parce que j’ai apporté mon témoignage, ici même, sur cet horrible événement qu’est un déménagement. Et puis j’avais promis dans le dernier article sur le Japon de parler de moi, ou plutôt de ma race, celle du Maine Coon, la plus belle de toute isn’t it ?

Mon épopée américaine

Tout commence avec l’arrivée des 1ers colons britanniques.

Les futurs maine coons sur le Mayflower en route pour l'Amérique

Le Mayflower, truffé de chats avides de nouvelles aventures, jeta l’ancre sur les côtes du Massachusetts. Le troupeau débarqua et une partie fila un peu plus au nord vers l’état du Maine.

Ce qu’ils ignoraient, c’est qu’il y faisait très très froid ! Et oui, c’est que le Maine est à l’extrême nord de l’Amérique et qu’il partage sa frontière avec le Québec !

Mais les chats ayant plus d’un tour dans leur sac, ils se transformèrent tel un Hulk qu’on a mis en colère.  Ils se mirent à grandir, leurs poils poussèrent, leur mâchoire se renforça et leur musculature se développa : le Maine Coon était né…

Les premiers Maine Coons atteignent l'état du Maine en Amérique

Très vite, nous devînmes très populaires au 19ème siècle.

Malheureusement, des chats venus d’on ne sait où comme les persans ou les siamois nous firent de l’ombre au début du 20ème siècle. Voyez-vous, la mode était à l’exotique. Pfffft ! Ces humains n’y connaissent rien ! Mais ouf, cette lubie leur a passé.

En France, depuis 2010, nous sommes la race préférée des français et de très loin ! L’année dernière, nous avons représenté plus de 30% des demandes de pedigree au LOOF. Et les persans ? Ha ha ha ! juste 7% !

– MacFly ?
– Euh…oui ?
– Ce n’est pas bien de se moquer mon grand
– Oh ! Désolé, je ne ferai plus, promis ! Et tu sais, moi aussi je suis né dans le nord, comme mes ancêtres !
– Oui, enfin…dans le nord de la France, à Fresnes sur Escaut, c’est un peu différent…
– Oui, oui, oui, bref…tu sais, j’aimerais beaucoup avoir des nouvelles de Véro, ma maman éleveuse et lui parler un peu.
– Ah ! ça, c’est une excellente idée ! Je vais vite aller lui demander…

Interview de mon éleveuse de Maine Coons à la chatterie de la Queen Gabby

Véronique élève des Maine Coons dans la région de Valenciennes depuis 2013. Le nom de sa chatterie (de la Queen Gabby) provient de sa toute 1ère femelle Maine Coon, Gabby du Royaume de Doug (sa page facebook)

MacFly : Miaou ! Bonjour Maman !
– Véronique : Bonjour mon bébé Mac Fly

Tu sais que ça fait 1 an et demi qu’on ne s’est pas vus ? Allez, franchement, comment me trouves-tu aujourd’hui ?
– Oui ça fait longtemps… heureusement que ta maman m’envoie des photos régulièrement de toi et ta petite soeur. Tu as bien changé mon bébé.
Tu as toujours été mignon de toute façon et maintenant dans ta nouvelle famille tu deviens un grand et majestueux Maine Coon. Je suis fière de ton évolution. Continue ainsi, ne change rien…

Et quand j’étais bébé, je suis sûr que j’étais le plus sage et le plus gentil, pas vrai ?
Alors comment te répondre ??? Je vais dire oui tu as toujours (ou presque) été sage. Et quand bien même tu faisais une bêtise avec tes frères et soeurs, il suffisait que tu me lances un de tes regards attendrissants pour que je te pardonne tout et tout de suite ! Tu sais y faire avec les humains ! Tu les as bien manipulés !
Tu nous as même empêchés de dormir quand parfois tu faisais la course poursuite avec ta fratrie en plein milieu de la nuit ! Mais je n’en garde que des bons souvenirs. Je t’ai élevé avec ta maman Lutèce pendant 3 mois. Et jamais je ne t’oublierai, comme tous les bébés qui sont nés à la maison d’ailleurs.

Bon, sois sérieuse maman maintenant ! Il y a plein de gens qui nous lisent…
Pourquoi as-tu choisi d’élever le Maine Coon ? Un coup de foudre ? T’as tiré au sort les races du LOOF ? Ou bien t’as demandé à Madame Irma ?
Le Maine Coon ? Pourquoi je l’ai choisi ? Tout simplement par un simple coup de foudre. Quand j’ai vu tes semblables, des chats au grand gabarit, costauds, robustes et doux à la fois, fiers, avec une telle prestance, et une robe juste parfaite à mes yeux, des couleurs somptueuses, un regard de tueur et craquant, une queue en panache, des « toutouffes » aux patounes, et les plumets aux bouts des oreilles… comment ne pas craquer ?
Bien sûr que non je n’ai pas tiré au sort les races du LOOF et encore moins consulter madame Irma !

Hi hi, j’en étais sûr ! Bon, question suivante…
Notre plus grande qualité…
Difficile de le dire. Vous avez, vous les Maine Coons, tellement de qualités !
Pour n’en citer qu’une je dirai celle qui ressort le plus souvent chez vous : votre gentillesse
Mais encore une fois, il y en a tellement !

Notre plus grand défaut…
Sans hésiter, je dirai que vous avez une relation fusionnelle avec l’eau !
Cette relation inonde parfois même un peu trop l’endroit où se situe votre fontaine !
Mais comme toujours, un simple regard et tout est oublié. N’est-ce pas Mac Fly ?

Oh oui, c’est vrai !
Quelle est la famille idéale pour confier tes chatons ?
La famille idéale pour confier mes bébés est une famille comme la tienne !
C’est à dire une famille qui aime les chats bien entendu. Une famille gentille, attentionnée, qui te gardera au chaud à la maison ou qui ne te laissera sortir que sous enclos sécurisé, une famille qui te nourrira avec ce dont tu as besoin, une famille qui n’hésitera pas à consulter ton docteur le vétérinaire si tu es malade, qui ne te fera aucune maltraitance, une famille chez qui tu seras le plus heureux des chats et le gros pacha ! Chez qui tu seras un membre de la famille à part entière.
Pour votre bien-être, mes bébés, j’essaie de choisir au mieux votre nouvelle famille. Je souhaite et j’espère ne jamais me tromper…

Merci pour tes gentilles réponses… Au revoir petite maman ! J’espère que tu viendras me faire un petit coucou à Compiègne ?
Au revoir mon grand bébé Mac Fly…
Un petit coucou à Compiègne ? C’est une invitation ? Je dis oui bien sûr et avec un grand plaisir ! Te revoir toi et ta petite « soeur » pour de vrai serait un immense Bonheur
Fais de grosses léchouilles à toute ta famille humaine et de grosses papouilles à tous tes congénères
Je t’aime mon bébé.

Voilà mon MacFly tout ému ! Mais pas d’inquiétude, il va vite se reprendre pour vous parler un peu du look des Maine Coons…

Nous sommes de gentils chats géants à poil long

Voilà qui résume déjà pas mal notre allure, pas vrai ?

Saviez-vous que nous sommes les plus grands chats de race au monde ? (si on exclut le Savannah qui n’est pas une race LOOF)

Un mâle adulte peut peser jusqu’à 10 kg. Bon, moi, ce n’est pas mon cas même si j’ai déjà une bonne taille !

Des oreilles de lynx

Je sais que vous les humains, c’est un des trucs que vous adorez chez nous, ces petits plumets au bout de nos oreilles. Faut dire que ces lynx tips nous donnent un petit air sauvage, Rrrraou !

Les plumets aux oreilles d'un maine coon ressemblent à ceux du lynx ou du caracal

Lynx, à gauche et Caracal, à droite

Une queue touffue de raton laveur

Bon, on va commencer par une petite mise au point :

Non, nous ne sommes pas le résultat du mariage d’un chat et d’un raton laveur (raccoon en anglais) comme on l’entend parfois…

Qu’on se le dise !
Par contre, il parait que notre queue ressemble à la leur. Qu’en pensez-vous ?

queue de raton laveur ressemblant à celle du maine coon

 

La forme de notre tête

Un beau Maine Coon (comme moi) doit avoir une museau fort et carré. C’est ce qui nous donne parfois l’air un peu méchant ou de mauvais poil ! Mais ce n’est qu’une apparence car nous sommes de grands gentils à l’intérieur…

Et dire qu’on nous confond parfois avec le chat norvégien !

Comparaison entre la tête carrée du maine coon et la tête triangulaire du norvégien

Des touffes aux pattes

Je terminerai aujourd’hui par une autre particularité qui n’est pas ma préférée mais qui vous amuse beaucoup les humains !

Pattes de maine coon avec touffes de poils

Et oui, nous avons de grosses pattes, comme le lynx, pour marcher plus facilement dans la neige… Mais en plus, nous avons de longues et épaisses touffes de poils entre les coussinets. Certes, cela tient bien chaud à mes papattes quand je pars en exploration, l’hiver, dans mon enclos. Mais une fois rentré au chaud, sur le carrelage de la maison, cela a quelques inconvénients (long soupir). Et oui ! ça glisse !!!

glissades de chats

 

Epilogue

Voilà, j’espère que cet article vous a plu !

Si c’est le cas, ce serait super sympa de le commenter et/ou partager, bref, me rendre célèbre !

Et je terminerai par un immense merci à Véronique ma maman éleveuse qui a bien voulu répondre à mes questions et ajouter quelques uns de ses plus beaux portraits de Maine Coon.

Et moi maintenant, je vais aller faire un gros dodo bien mérité avec ma petite soeur. A bientôt !

Gros dodo de Macfly et Nevada

 

 

MacFly

MacFly est un beau maine coon de grande taille. Il aime : croiser ses grandes pattes de devant, passer du temps dans le jardin, être admiré

5 commentaires

  1. Répondre

    Mams Chat

    14 avril 2018

    Coucou
    Super article j ai bien rigolé
    Gros bisous

    • MacFly

      14 avril 2018

      Bonjour Mams Chat !
      Je suis content que mon histoire vous ait plu, surtout que vous êtes aussi une maman pour chats, comme Véro !
      Gros bisous aussi et bon weekend, Miaou !

  2. Répondre

    Véro

    14 avril 2018

    Bravo Mac Fly !
    Tu vas devenir un grand reporter !
    Je t’embrasse très fort

  3. Répondre

    Salem

    22 avril 2018

    Cher MacFly, je suis ravie de voir que d’autres mignoncidés commencent à s’exprimer sur leur blog. C’est très important pour notre communauté. Je me permets quand même de te suggérer d’être un peu moins tendre avec les Humains. Comme je le dis toujours : quand on leur donne le coussinet, ils nous mangent la patte ! Prudence et fermeté, voilà ma philosophie ! @ très vite, mon chaton <3 !

    • MacFly

      29 avril 2018

      Bonjour Salem !
      Comme je suis heureux de rencontrer un autre chat qui n’a pas sa langue dans sa poche ! J’aimerais bien être plus ferme avec mes humains de compagnie, mais je n’y arrive pas. Je l’avoue, je suis un grand tendre. Je ne pense qu’aux jeux et aux câlins… Mais une des chartreuses qui vit avec moi est une vraie teigne (mes humains l’appellent la châ-taigne !). Je vais peut-être tenter de l’imiter ? Mais non en fait… Je serais incapable de résister 😀

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Entre Chats, blog chat

Les chats savent aussi écrire

Vous voulez poursuivre l'aventure avec nous ?

Confiez-nous votre adresse mail et cliquez sur MIAOU !

Votre adresse mail est bien arrivée jusqu'à nous, merci !