Dans une boite : le chat à l'état liquide

Insolite : le chat est-il liquide ou solide ?

· De la fluidité du chat ·

22 mars 2019

Drôle de question, non ?

Alors en fait, c’est une recherche menée avec grand sérieux par un physicien doté tout de même d’un grand sens de l’humour. Grâce à cette étude, il a obtenu l’Ig Nobel de Physique en 2017 aux États-Unis.
Ah ! Et j’oubliais…il est français (cocorico !).

Mais qu’est-ce que l’Ig Nobel ?

Ce prix récompense les scientifiques qui se sont penchées sur des recherches qui prêtent à rire dans un 1er temps mais sur lesquelles ils ont mené par la suite une réelle réflexion tout à fait sérieuse. Pour résumer, ce sont des travaux qui font d’abord rire, puis réfléchir !

Quelques exemples…

Le prix d’anatomie a été décernée en 2017 également pour une étude qui a déterminé que la gravité est la cause de la grande taille des oreilles chez les hommes âgés.
Ou cette autre étude qui a montré qu’il est possible de faire passer une démangeaison sur le côté gauche du corps en se regardant dans le miroir et en se grattant le côté droit (et vice versa).
Un petit dernier ?
En 2008, l’Ig Nobel de Biologie a été attribué à une équipe française qui a découvert que les puces qui vivent sur un chien peuvent sauter plus haut que les puces qui vivent sur un chat.

Et oui, les sujets de départ paraissent particulièrement loufoques mais ils ont tous en commun d’aboutir à de réelles conclusions. Ne serait-ce pas là un moyen de rendre la recherche scientifique moins austère et plus abordable pour le grand public ?

Même si l’Ig Nobel est organisé par un magazine scientifique humoristique (Annals of Improbable Research), l’objectif n’est pas du tout de tourner au ridicule ces recherches mais tout au contraire de montrer que parfois des découvertes peuvent surgir de faits à priori bizarres ou anodins. Peut-être une façon de montrer qu’il ne faut jamais rejeter avec mépris des recherches s’appuyant sur un postulat de départ jugé futile. Et pour faire preuve de curiosité intellectuelle, gardons en toutes circonstances l’esprit ouvert !

Marc-Antoine Fardin, le physicien des chats liquides

Mais revenons à nos chats et à cette fameuse étude sur leur état solide ou liquide. C’est donc le français Marc-Antoine Fardin qui l’a réalisée. Sa spécialité est la rhéologie, science qui étudie la déformation et l’écoulement de la matière. A savoir que la rhéologie englobe la mécanique des fluides.

Et si vous voulez voir à quoi il ressemble, voici un court extrait de la cérémonie avec la remise du fameux prix. Occasion d’en voir un peu son atmosphère décalée…

 

La souplesse du chat

Ce n’est pas un hasard si c’est le chat qui se retrouve en 1ère ligne pour cette expérience. Il est réputé pour être extrêmement souple et (en général) gracieux.

Chat dans un vase

La raison de cela vient principalement des particularités de son squelette flexible et léger.

Avez-vous déjà remarqué comme il était capable de s’aplatir de façon étonnante pour glisser par exemple sous une armoire ? En fait, il faut savoir qu’il est doté d’articulations permettant une grande amplitude de rotation. Et puis ses clavicules ne sont reliées au squelette que par un seul ligament.

Bref, notre chat est un quadrupède de type pâte à modeler. Rien d’étonnant donc qu’il aille régulièrement « se couler » confortablement dans des contenants divers et variés !

Et puis parfois, quand il n’y a pas de contenant, le chat peut même couler hors de son panier 😀

Voici par exemple MacFly en pleine sieste. Son panier n’étant pas assez rigide, il s’est répandu en flaque sur mon carrelage…

Chat coulant hors de son panier comme un liquide

Et il semblerait que cet autre chat a coulé le long du canapé…

Chat coulant comme un liquide

Comment définir l’état liquide ?

Est défini comme liquide tout matériau qui prend la forme du récipient qui le contient. Mais il est vrai que pour bien comprendre, il faut se débarrasser de l’image restrictive que nous avons des liquides dans le langage courant pour adopter le point de vue du physicien. Donc oubliez votre bouteille d’eau ou votre verre de coca !

Avec cette définition tout devient plus clair et je suis sûre que les fans de chats auront tout de suite compris le lien !

Il suffit de poser une boite ou tout autre récipient et d’attendre. Si un chat passe par là, immanquablement, il va venir s’y installer. Et si vous le laissez faire et qu’il s’endort, vous verrez alors la magie opérer : petit à petit, son corps particulièrement souple va s’étaler dans chaque recoin de la boite pour occuper au maximum l’espace disponible.

Chat dans un bocal

Voilà pour l’observation. Passons maintenant à la physique.

Le nombre de Deborah

En rhéologie, pour étudier la fluidité de la matière, on se sert du nombre de Deborah.

Ce nombre se calcule en faisant le rapport du temps de relaxation sur la durée d’observation (échelle temporelle). Comme il est le rapport de 2 valeurs de temps, le nombre de Deborah est sans unité. On dit que c’est une grandeur sans dimension (comme la densité).

Le temps de relaxation, c’est le temps que met le matériau à prendre la forme du récipient. Notez que ce terme convient particulièrement à l’objet de l’étude puisque les chats sont tout de même les champions de la sieste ! L’idée est de dire que le chat pourrait prendre totalement la forme du récipient si on lui en laissait le temps (des heures, des jours, des mois…). Interviennent également d’autres facteurs comme l’âge du chat qui peuvent modifier la valeur du temps de relaxation.

Notons tout de même que le chat reste majoritairement à l’état solide…

Mais au fait, qui est cette Deborah ?
Ce nom fait référence à une citation d’une prophétesse dans la bible : « Les montagnes coulèrent devant le Seigneur ». Traduction : à l’échelle des temps géologiques, les montagnes finissent pas couler.

Alors vous comprendrez que si même les montagnes se mettent à couler, qui sommes-nous pour douter du fait que les chats peuvent être liquides !!!

Conférence « La rhéologie des chats » à l’UTC de Compiègne

Voilà pour un aperçu rapide du sujet des recherches effectuées par Marc-Antoine Fardin. Et si je vous en parle aujourd’hui, c’est qu’il va présenter son travail lors d’une conférence sur La rhéologie des chats qui aura lieu à l’UTC (Université de Technologie de Compiègne – rue Roger Coutolenc, 60200 Compiègne) le jeudi 28 mars 2019, à 13h30 dans l’amphi PG L103. Donc si vous êtes dans la région de Compiègne à cette date et que le sujet vous intéresse, n’hésitez pas à y faire un tour !

Je dois dire que ce sujet, après m’avoir fait bien rire, m’a interpellée. A l’origine, je suis ingénieur en génie chimique et je sors d’ailleurs de l’UTC. Pendant mes études, ma matière préférée était la mécanique des fluides. Ah ! Si on m’avait dit alors que j’écrirai quelques années plus tard un article de blog réunissant la rhéologie et les chats, pas sûre que je l’aurais cru !

Alors, qui a un chat liquide chez lui ? Si vous avez des preuves en photo, n’hésitez pas à me les envoyer, je les ajouterai !

PS : Aucun chat n’a été maltraité pendant l’écriture de cet article 😀

 

 

Sandrine

Créatrice de sites WordPress et blogueuse porte-parole des chats

2 commentaires

  1. Répondre

    Jennifer

    22 mars 2019

    Je n’ai qu’un chien… et donc pas de chat (et encore moins de chat liquide), mais j’ai adoré cet article ainsi que les photos de chat liquide 😉
    J’ai bien hâte de voir d’autres photos.

    • Sandrine

      28 mars 2019

      Merci pour ton commentaire !
      Et effectivement, cette étrange propriété ne s’applique pas du tout au chien 😀

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Entre Chats, blog chat

Les chats savent aussi écrire

Vous voulez poursuivre l'aventure avec nous ?

Confiez-nous votre adresse mail et cliquez sur MIAOU !

Votre adresse mail est bien arrivée jusqu'à nous, merci !