Le chat de Pallas : un drôle de chat sauvage

· Quand un chat Bengal nous parle du Manul ou Chat de Pallas ·

30 avril 2018

Direction l'Asie centrale pour découvrir un petit félin peu banal : le Chat de Pallas

L’arbre généalogique des félins : liens de parenté entre chats

Avant de laisser la parole à Feufollet, savez-vous où se situe notre brave chat domestique dans la grande lignée des félidés ? Et ce chat de Pallas dont on va parler, est-il un cousin éloigné ou proche ? Bon, je ne suis pas remontée aux félins préhistoriques avec par exemple le superbe smilodon (ne faites pas la grimace, vous le connaissez très bien !… Diego, le tigre à dent de sabre dans « L’Age de glace », c’est lui !). J’ai débuté mon arborescence aux félidés et je n’ai marqué que les espèces actuelles (sinon, il m’aurait fallu un blog plus gros…). Par contre, j’ai bien tenu compte des dernières modifications de la classification officielle (grâce aux études ADN) qui a déplacé le guépard chez les petits félins alors qu’avant, les acinonychinés formaient une famille séparée. En même temps, il n’y reste plus le guépard. Disons que c’est un grand « petit félin ».

Ah non ! Voilà qu’il n’est pas content Monsieur Guépard !!! Je n’y peux rien moi, c’est l’ADN qui a parlé…

Tête de guépard - Blog Entre Chats

Bref, si vous voulez voir un petit peu mieux cet arbre généalogique, cliquez sur l’image ci-dessous pour l’agrandir (et si vous êtes en train de me lire sur un smartphone, oui, je sais, mon arbre est un peu large… pensez quand même à le tourner dans le sens paysage 😉 ).

Arbre généalogique des félins (félidés) avec situation du chat domestique et du chat de pallas

Voilà, à présent, vous savez que le chat domestique est un chat issu de la domestication du chat sylvestre ou Felis silvestris catus de son petit nom complet (ça fait toujours son petit effet dans un repas de famille). Et vous avez une vue générale sur les cousins sauvages de notre chat qui sont tous des félinés, constituant eux-mêmes une sous-famille des félidés. Parmi ces cousins sauvages du chat se trouve le fameux chat de Pallas, appelé aussi Manul, qui appartient donc à la même famille des petits félins que nos chats domestiques.

A présent, il est grand temps que je laisse la parole à Feufollet pour qu’il vous fasse un petit topo sur son cousin…

Feufollet, chat bengal, nous parle du chat de Pallas

Je me présente, Feufollet de Radjahs Bengal :

Feufollet de Radjahs Bengal, chat bengal mâle

Sandrine, mon humain de compagnie préféré, m’a demandé de vous parler d’un de mes cousins d’Asie centrale, le Chat de Pallas. J’ai accepté bien volontiers car je suis très soucieux de plaire aux humains avec qui je cohabite. Les autres chats qui vivent avec nous ne m’intéresse pas, ils sont beaucoup trop primaires pour moi. Quand les humains s’adressent à moi, ils me parlent comme si j’étais un des leurs et ça me plait énormément !

Bon, parlons un peu de la grosse boule de poils…

Chat de Pallas, Blog Entre Chats

Chat de Pallas vs chat domestique : les points communs

Tout bizarre qu’il soit, le chat de Pallas a bien plus de points communs avec nous, les chats domestiques, qu’on pourrait le penser.

  • Gabarit : à peu près le même que celui d’un chat, entre 3 et 4,5 kg
    Enfin, on va dire qu’il est grand comme un petit chat… parce que moi je pèse pas loin de 7 kg (mais il parait que c’est normal pour un beau chat Bengal mâle comme moi)
  • Alimentation : carnivore également. Il se nourrit de rongeurs, de petits mammifères et d’oiseaux. Sa proie préférée est le pika qui est une sorte de rongeur dont la taille est entre la souris et le lapin.
    Rien de très original pour un chat, non ? Évidemment, lui, n’a pas le droit à des croquettes de grande marque comme moi.
  • Reproduction : la durée de gestation a une durée proche (légèrement supérieure) que celle de la chatte domestique. Et les chattes de Pallas ont des portées de 6 à 8 chatons, une moyenne à peine plus élevée que pour nos femelles

Les spécificités du chat de Pallas

Le chat de Pallas, une tête à vous faire craquer

Ha ha ! Avouez qu’il vous fait craquer ce drôle de chat, n’est-ce pas ?

Allez, on va jouer au jeu des différences ! A gauche, ma tête (qu’est-ce que je suis beau tout de même !), à droite, celle du chat de Pallas (ou Manul)
Combien de différences notoires voyez-vous entre nos 2 espèces ?

Comparaison entre le chat domestique et le chat de Pallas (manul)

Alors, vous donnez votre langue au chat ? (un peu facile celle-là, je vous l’accorde 😛 )

  • Commençons par la forme de la tête : celle du chat de Pallas est aplatie.
  • Les oreilles : regardez, les miennes sont sur le dessus de mon crâne ! Celles du chat de Pallas sont sur les côtés. Avouez que ça change tout !
  • La forme du museau : la mâchoire du Manul est plus petite. Figurez-vous qu’il n’a pas de prémolaires supérieures… Paf ! 6 dents en moins !!
  • Et puis il y a aussi une grosse différence au niveau de nos yeux. Allez, je vous aide…regardez nos pupilles…Et oui ! le chat de Pallas a des pupilles toutes rondes, même quand elles sont contractées alors que nous les chats domestiques, nos pupilles sont en forme de fine fente verticale en pleine lumière. Ce qui fait que le chat de Pallas…n’a pas des yeux de chats 😉

pupille en fente des yeux de chats

Quant au reste du corps, les différences sont très visibles également :

Le Manul a un corps épais avec une grosse fourrure adaptée aux températures très basses car il vit dans les steppes et les montages d’Asie centrale (Mongolie, Tibet). Et puis il a des pattes courtes, ce qui fait de lui un mauvais coureur. Du coup, pour chasser, il n’a pas la même technique que le guépard, c’est le moins qu’on puisse dire ! Il va plutôt privilégier l’art du camouflage, d’où la couleur de son pelage tout à fait assorti aux rochers qu’il préfère pour se cacher…

Le chat de Pallas a une fourrure épaisse car il vit dans des régions froides

© Jan Morse, Royal Zoological Society of Scotland

Est-il possible de domestiquer un Chat de Pallas ?

Et bien non, pas du tout ! Et il est même difficile de le garder en captivité.

Il y a 2 raisons à cela : d’une part, il est extrêmement craintif et puis comme ces chats vivent dans la nature sur de grands territoires, de par leur isolement, ils n’ont pas eu l’occasion de développer de bonnes défenses immunitaires. De ce fait, leur mortalité est très élevée en captivité. Notons par ailleurs que le Manul est classé comme espèce en danger d’extinction par l’UICN 🙁

En France, vous pourrez quand même aller le découvrir au Parc des Félins (En Seine et Marne), à la Ménagerie du Jardin des Plantes et au Zoo de Lille.

Epilogue

Alors mes chers humains, ai-je bien rempli ma mission ? Comment trouvez-vous ce drôle de chat ? Vous le connaissiez déjà un peu ?
Comme je le disais au début, je suis un chat qui se soucie beaucoup de ce que vous pensez… alors n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous !

Vous pouvez aussi me rejoindre avec mes compagnons sur notre page facebook : @BlogEntreChats et vous inscrire à notre newsletter pour que nous puissions garder contact.

A très bientôt !

Bonus : Le Chat de Pallas en vidéo

Feufollet

Feufollet est un bengal de belle taille avec un beau regard de lion. Il aime : qu'on lui parle (et il répond toujours), les caresses du haut de la tête jusqu'au bout de la queue

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Entre Chats, blog chat

Les chats savent aussi écrire

Vous voulez poursuivre l'aventure avec nous ?

Confiez-nous votre adresse mail et cliquez sur MIAOU !

Votre adresse mail est bien arrivée jusqu'à nous, merci !